Dr GEORIS MEYRONET CHIROPRACTEUR à NICE
Dr GEORIS MEYRONET CHIROPRACTEUR à NICE 

Covid-19

 

Factuellement autour du même nombre de morts qu'une grippe saisonnière.

Pourquoi mettre en avant une effrayante pandémie ?

 

 

A titre comparatif, la grippe dite saisonnière si "familière", touche des millions de personnes et avoisine les 700,000 victimes en moyenne chaque année et jusqu'à présent rien n'a jamais été bloqué.

Visiblement la vente d'antiviraux très onéreux "motive" beaucoup de monde.

Comme le relate ce rapport de l'OMS, 650,000 personnes meurent  de la grippe saisonnière chaque année.

https://www.who.int/fr/news-room/detail/14-12-2017-jusqu-à-650-000-décès-par-an-sont-dus-aux-affections-respiratoires-liées-à-la-grippe-saisonnière


Pourquoi persister dans le choix de l'intubation lors des complications respiratoires du Covid  alors que cela a décimé quasiment la moitié des patients ?

Ce choix thérapeutique prôné par les instances médicales  a été un remède  pire que le mal.

 

Pourquoi une telle stratégie au sommet des institutions médicales ?

Prenez le temps de voir le reportage plus bas sur le fonctionnement de l'OMS  diffusait sur Arte. C'est édifiant !

Malheureusement l'OMS, l'INSERM, etc.…ont une partie trop importante de leur budget sponsorisé par du privé, 80% pour l'OMS…Cet état de fait  représente une anomalie car il n’y a plus d'organisme parfaitement indépendant pour nous transmettre une information totalement dénuée de conflit d'intérêt ...à notre époque où la mondialisation est désormais notre quotidien cela conduit à la crise politique, médiatique, médicale et financière du Covid. En revanche sur ce dernier point tout le monde n'est pas perdant car beaucoup de rachat à bon compte et des commandes passées.

https://www.tradingsat.com/actualites/marches-financiers/les-actions-francaises-liees-au-coronavirus-ont-bondi-de-plus-de-500-depuis-janvier-909857.html

 

 

 

 

Le déroulement du COVID19 en 3 aspects.

 

 

 

L'aspect politique :

L'OMS dans les griffes des lobbyistes ?

Mettons de côté la forme ...la "mascarade" ( sans mauvais jeux de mots car d'abord  inutile car la porte parole du gouvernement ne savait pas comment le mettre !!!, puis il fallait de toute urgence détruire le stock de masques  ...c'était vraiment la première des choses à faire détruire des masques conditionnés sous pochette plastique fermés !!!, ou mieux envoyé des masques en Chine qui en avait besoin alors qu'ils sont capable de les fabriquer à toute vitesse et nous non !, puis s'entendre dire par le président qu'il n'y a jamais eu de manque de masques , les pharmaciens étaient donc bien tous des menteurs ou faisaient semblant de ne pas en avoir  et enfin l'imposer alors que l'on sait ce qui crée l'insuffisance respiratoire et surtout comment la traiter efficacement ...ne cherchez pas l'erreur mais les erreurs !) bref la mascarade politique qui a existée à toutes les époques et qui s'est manifestée une fois de plus dans toute son incohérence ou splendeur selon le côté où l'on se place.

https://video.lefigaro.fr/figaro/video/coronavirus-les-ministres-seront-ils-juges/

 

Ce qui est remarquable est qu'aucun journaliste n'a interrogé les bonnes personnes ( ceux qui ont suivi l'installation, le lancement et le suivi des expériences pratiquées dans ce laboratoire )  car sur le fond, la France a une part plus importante de rétention et de manipulation d’informations car l'Etat a son plus haut niveau, ne pouvait ignorer ce qui se passait à Wuhan car c'est elle qui a vendu ce laboratoire de virologie à la Chine d'où ce virus est parti...et elle savait ce qui s'y faisait.

https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/revelations-l-histoire-secrete-du-laboratoire-p4-de-wuhan-vendu-par-la-france-a-la-chine_707425

 

Pourquoi une gestion aussi déplorable  ?

Malheureusement les ministères de la santé des différents pays ne s'en sont pas tenus à la Médecine ( en examinant chaque patient avec objectivité, beaucoup de vies et de souffrances auraient pu être épargnées) mais plutôt au plan de l’OMS (qui veux nous vendre avec l'aide de ses "bienfaiteurs" une pandémie depuis 20 ans).

 

l’OMS est censée alerter toutes les instances de santé de chaque pays sur l'emeregence d'une maladie.

Malheureusement dans la gestion du Covid 19, la cause des décès liée à cette souche de virus manipulé à Wuhan, est essentiellement lié à la mal practice médicale car toutes les informations pertinentes n'ont pas été diffusées correctement afin d'endiguer cette infection.

Pourquoi ?

Car l'affolement et la manipulation ont pris le pas sur la raison et l'observation.

Aussi étrange que cela puisse paraitre le diagnostic et le traitement ou l'absence de traitement  étaient déjà établi à l'avance pour tout le monde: c'était le Covid point barre... sans chercher à tout mettre en œuvre pour diagnostiquer ce qui crée l'insuffisance respiratoire de chaque patient !

 

Traditionnellement 1750 personnes meurent chaque jour rien qu'en France de différentes pathologies...si le bon sens de seulement vouloir diagnostiquer ce qui se passait au niveau respiratoire pendant le covid  toute cette "casse" aurait pu être évitée.

 

Le confinement qui a été choisi, a été instauré comme l'unique réponse efficace  alors que c'est un choix davantage lié à une incompréhension du mecanisme de la maladie qui faisait craindre un engorgement de la rehanimation respiratoire.

"On a paralysé le pays pour sauver un encobrement des urgences" !

La réalité est que les urgences respiratoires n'avaient pas lieu d'être saturé si on s'était donné la peine de diagnostiquer ce qu'il fallait faire pour traiter le motif du problème respiratoire.

Quitte à comprendre la cause plus tard ...à titre d'exemple si il y a un feu, il faut d'abord l'éteindre et non le monitorer comme cela a été fait pour le covid, puis comprendre ce qu'il a déclenché après.

Pourquoi une telle débâcle ?

Cet épisode du Covid 19 est plus que révélateur de la réalité versus le mythe entretenu sur l'organisation de la santé en France.

On nous vend depuis toujours que l'on a le meilleur système de santé au monde, il ne faut pas confondre un open bar en matière de santé dont les gens pensent être gratuit ( 200 Mds chaque année) et qui ne se rendent pas compte qu'il est supporté  par nos impôts et taxes parmis les plus élevés du monde ! C'est juste un choix politique mais notre système de santé n'est pas gratuit du tout ( 200 Mds/an).

 En fait les nombreuses coupes de budget à l'hôpital sont souvent sur les soins...et ceci a été délétère sur leur qualité/expertise en moyens  humains  ( à juste expertise/juste salaire ) , au contraire  l'hôpital est sous tension à ce niveau avec des médecins mal payés depuis plus de 20 ans malgré les dépenses abyssales de santé.

Ils sont donc des proies faciles pour les lobbyistes qui les enrôlent dans des études utilisant une logique inductive dont les statistiques sont trop souvent manipulées et valent ce qu'elles valent. Avec ce type de logique à l'œuvre a l'hôpital, il est légitime que certains patients qui se posent des questions et sont pro-actifs à propos de leur santé aient  des doutes sur la nature des vaccins en préparation  ainsi que l'efficacité des antiviraux versus les effets secondaires.

Ce n'est pas leur faute car le nombre d'affaires sur certains traitements qui étaient  vendus comme miraculeux il y a quelques années ont fait beaucoup de dégâts.

Car hormis l'intelligence/ la stratégie dans le choix de comment soigner le covid qui est un aspect très révélateur de ce qui se passe et surtout de la logique qui est à l'œuvre à l'hôpital , il y a aussi et surtout une gestion calamiteuse  avec les multiplication des  examens et autres procédures  inutiles  et dans le même temps malheureusement des dizaines d'années d'empilement de règles de bureaucratie coûteuse et non performante pour l'intêret du malade.

Donc au final un gâchis malgré tant de moyens à disposition.

https://lilianeheldkhawam.com/2020/05/11/un-confinement-douloureux-justifie-par-des-chiffres-faux-lhk/

Y a t'il un pilote à bord ?

Le paradoxe est le choix en matière de politique de santé, la population est maintenue par l'addition de médicaments à aller vers le très grand âge sans que l'on ait développé les structures pour faire face en cas de canicule ou de pandémie. Car ce n'est pas la première fois que nous sommes confrontés à un problème majeur en matière de difficultés respiratoires.

Pourquoi ce choix politique ? Faire des patients des clients de leur precription à vie..malheureusement le lobbying  édicte un peu trop les préconisations en matière de santé publique comme le dénonce le documentaire d'Arte.

Il me semble que cette crise du covid devrait etre un signal d'alarme pour repenser le système de santé  !

L'aspect financier :

Regardez le documentaire plus haut sur Arte qui est très exhaustif sur l'aspect économique.

 

 

À trois jours de la Journée mondiale de la santé, un documentaire ausculte cette agence onusienne de plus en plus dépendante de donateurs privés.

 Par Anne Jean blanc

Modifié le 04/04/2017 à 14 :58 - Publié le 04/04/2017 à 14 :39 | Le Point.fr

Au centre, Margaret Chan, directrice de l'OMS. Son mandat s'achève. L'occasion de réformer l'organisation ? © ALEXANDRE GELEBART/SIPA

« Qui imaginerait le Conseil de sécurité financé par l'industrie de l'armement ? Pourtant, de grands laboratoires pharmaceutiques contribuent au financement de l'OMS. De même, son principal donateur, la fondation Bill et Melinda Gates, dont on ne peut nier les activités caritatives, constitue par ailleurs l'un des plus grands promoteurs des OGM dans le monde. » La charge est lourde. Elle émane d'une personne qui connaît bien le dossier : Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement et présidente du rassemblement citoyen CAP21. Interrogée par les auteurs du documentaire L'OMS : dans les griffes des lobbyistes, diffusé mardi à 20 h 50 sur Arte, l'avocate écologiste plaide pour la mise en place de contrepouvoirs.

Elle n'est ni la première ni la seule. Les auteurs de cette intéressante enquête télévisée se demandent si l'agence onusienne, créée en 1948, peut encore assurer correctement ses missions. Car les chiffres parlent d'eux-mêmes : dans les années 1970, elle était financée à 80 % par les contributions de ses États membres et à 20 % par des donateurs privés. Aujourd'hui, cette proportion est inversée et le tout-puissant Bill Gates donne de plus en plus d'argent. Logiquement, il devrait peser de plus en plus sur les orientations stratégiques et les décisions. 

L’argent dicte ce qui est accompli 

Pour les années 2016 et 2017, le budget de l'OMS s'élève à 4,4 milliards de dollars, dont 880 millions fournis par les 193 États membres sous forme de cotisations. Le départ de la directrice générale en mai prochain devrait être l'occasion de réformer ce paquebot. Élue en 2006 et reconduite pour un second mandat en 2012, Margaret Chan connaissait bien le problème. Elle a d'ailleurs déclaré le 6 décembre 2012, à son conseil exécutif, que « les pratiques financières actuelles font de l'OMS une organisation fondée sur les ressources et non sur les résultats. L'argent dicte ce qui est accompli. »

De plus, l'organisation est régulièrement stigmatisée pour ses pesanteurs bureaucratiques et son incapacité à réagir rapidement en cas d'épidémie. Cela a notamment été le cas récemment avec celle d'Ebola. L'OMS serait aussi « éloignée des problèmes de santé publique majeurs », comme le regrettait le Pr Didier Raoult dans une chronique, il y a moins d'un mois. Il y a donc urgence à redresser la barre.

Succession

Les trois candidats à la succession de Margaret Chan encore en lice en sont bien conscients. Dans son programme, la Pakistanaise Sania Nishtar précise qu'elle tient à réformer l'agence pour qu'elle regagne la confiance de ses membres. Pour le médecin britannique David Nabarro, le premier objectif sera de satisfaire les exigences du programme de développement durable, le deuxième, de transformer l'OMS pour qu'elle soit plus réactive aux épidémies et aux urgences sanitaires. Il compte également regagner la confiance des États membres et promouvoir les politiques de santé centrées sur la personne. Enfin l'Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus défend le principe de la transformation de l'agence afin qu'elle soit plus efficace, mais aussi plus transparente. Il souhaite une OMS indépendante basée sur la science et l'innovation.

Le vote final, qui désignera le successeur de Margaret Chan, aura lieu à l'Assemblée mondiale de la santé en mai. Le nouveau directeur général prendra ses fonctions le 1er juillet 2017.

On a pu apprécier toute la compétence et l'objectivité du nouveau  directeur dans la mise en avant des  traitements à employer ...no comment !!!

 

L'ENQUÊTE. Les infectiologues français sont-ils trop proches de Gilead ?

Les défenseurs de l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19 ont souvent dénoncé un manque d’impartialité de la part de certains infectiologues à cause de leur proximité avec l'entreprise pharmaceutique Gilead. Sciences et Avenir a enquêté sur ces liens et interrogé les médecins concernés. (Pour la suite de l'article cliquez sur le lien sous l'image.)

https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/140720/ce-que-revele-l-evolution-du-cours-boursier-de-l-action-de-gilead-science

 

L'aspect médical :

Après l'aspect politique et le lobbying des intérêts financiers qui va de pair ...l'aspect médical du Covid, qui montre le niveau de notre médecine en 2020....malheureusement ce que raillait Molière au 17ème siècle est toujours vrai au 21 siècle.

Beaucoup ont mis en avant le manque de respirateurs et autres technologies comme responsables de cette crise.

Tout ceci n'a rien à voir avec la technologie ou pas... mais plutôt le bon sens et la compétence.

Car malgré notre technologie actuelle, l'exemple le plus patent serait : les adolescents du 21 siècle qui vivent à travers la technologie et qui malgré tout, ont encore beaucoup de mal avec les mathématiques ( Pythagore, Thales, Euclide..) d'il y a 2500 ans en arrière basée sur l'observation et la réflexion.

Donc la technologie (appareil respiratoire,etc) n'a rien à voir dans cette déroute du Covid , car elle n'est d'aucune aide si on ne s'en sert pas avec une logique déductive.

Cette "crise du Covid" nous démontre une fois de plus que la technologie sans stratégie/intelligence pour l’orienter ne sert à rien ...car des centaines de milliers de personnes sont mortes du fait de la carence de volonté de diagnostiquer individuellement chaque patient et comprendre qu'elle était la cause de leurs décès afin d'eviter de recommencer inlassablement les mêmes erreurs.

 

Comme l'indiquait les autopsies dès le début de la crise, dont les autorités médicales n'ont absolument pas voulu tenir compte. Pourquoi d'ailleurs ! Et qui n'ont pas été suffisamment relayés par les mêmes autorités et les  médias.

Les médias ont été dans le sensationnalisme en essayant de "piéger" l'un ou l'autre pour faire  le "buzz",  plutôt que d'enquêter en pareilles circonstances.

Alors que la déontologie journalistique auraient été de faire une synthèse sur toutes les pistes à disposition pour endiguer cette fameuse pandémie. 
 

Maintenant venons en aux faits.

Afin de clarifier la problématique essentielle des décès ou des séquelles du Covid 19, qui n'a certainement pas été le nombre insuffisant ou pas d'appareil respiratoire ...l'interdiction ou pas par nos instituions de la prescription par les médecins généralistes de l'hydroxy chloroquine...mais belle et bien l’incompétence à diagnostiquer ce que faisait cette souche de virus et ce qu'il fallait faire pour sauver des vies ! Car à aucun moment ces grands médecins donneur de leçons n'ont chercher à comprendre le motif de l'insuffisance respiratoire mais n'ont fait qu'intuber et de se plaindre du manque de respirateurs ...!

 

A titre pédagogique, afin de faire triompher les faits éclatants des dégâts crées par le Covid et de comprendre le mécanisme qui générait la détresse respiratoire.

Ils sont montrés dans la vidéo un peu plus bas : tout simplement un scanner thoracique d'un patient vivant.

 

L'utilisation de cette technique d'imagerie permet même au grand public lorsqu'elle est visualisée en 3D de comprendre la cause des difficultés respiratoires occasionnés : des caillots au niveau des alvéoles pulmonaires , qui menaient les patients à la détresse respiratoire par embolie pulmonaire et non par pneumonie comme tous les médecins de plateaux TV le haranguaient haut et fort  ...ainsi que le traitement qui est approprié pour dissoudre ces mêmes caillots  à savoir des anticoagulants afin de soigner efficacement les patients une fois le diagnostic d'urgence respiratoire posé et de permettre à nouveau  les échanges d'air qui étaient obstrués.

Cela veux dire concrétement que même si tous les mécanismes du virus  n'etaient pas connu de tous; en diagnostiquant seulement par l'imagerie, on avait la réponse à ce qu'il fallait faire pour sauver des vies ...!

La logique urgentiste qui a imposé ce protocole , évidemment pas les médecins de villes , infirmières et aide soignants non associés à l'hôpital  qui ont subi ces règles contraignantes  en faisant au mieux...les soignants hospitaliers  auraient dû être plus dans l'investigation plutôt que de continuer à  intuber sans rien remettre en question malgré les piètres résultats ...l'intubation étant totalement hors sujet lors d'une embolie pulmonaire !


Donc indépendamment des disputes et autres polémiques entretenues par des médecins de plateaux TV  orgueilleux et incompétents, qui ne se sont jamais remis en question ... Car ils donnaient des leçons  de politique de santé publique ( port du masque, confinement, ...) plutôt que de faire le  diagnostic de la cause des insuffisances respiratoires du covid.

 

https://lobservateur.info/coup-de-tonnerre-les-personnes-asymptomatiques-ne-transmettraient-pas-le-virus-oms/

 

Enfermés dans leur ego trop occupés à critiquer l'un ou l'autre, ils sont passés totalement à côté du mécanisme d'action du virus qui conduisait certaines personnes à l'insuffisance respiratoire.

Au contraire leur objectif de promouvoir  d'autres médicaments, a conduit à répéter inlassablement les mêmes erreurs.

Répétant inlassablement les mêmes  discours stériles,  plutôt que de comprendre la nature du problème respiratoire à traiter ! ...Prônant  les anti viraux, la distanciation et l'intubation, cette dernière totalement hors sujet a créé au final beaucoup de dégâts.

 

En fait même une fois les patients dans un état critique, l'injection d'anticoagulants par voie intraveineuse et l'utilisation d'un simple masque respiratoire  et non l'intubation  auraient sauvées des milliers de personnes rien qu'en France...le pire est qu'avec  cette logique de vouloir intuber sans comprendre ce qu'il y avait réellement à traiter , le nombre de machines respiratoires venaient à manquer et  l'Etat à autoriser l'utilisation du Rivotril pour favoriser "une sorte d'euthanasie  détournée" pour les personnes très âgées en difficulté respiratoire durant cette période.

Il y a eu à un moment un tri parmi les patients qui avaient le droit à l'intubation  ou pas, à cause du manque d'appareil respiratoire.

C'est malheureusement entre autre cette mauvaise pratique médicale qui a tué plus de gens que le virus lui-même, qui était parfaitement traitable avec une volonté de diagnostiquer ce qui bloquait les voies respiratoires et empêchait le patient de respirer  ! 

 

 

En synthèse,

L’Hôpital "sous pression" a craint très vite un engorgement des services de réanimation respiratoire ; alors que les patients auraient dû être diagnostiqués et traités autrement.

 

Toute cette polémique sur le nombre insuffisant d'appareils respiratoires n'avait pas lieu d’être ...en fait, étant passé à côté du diagnostic, cette procédure en l'occurrence totalement hors sujet en cas d'embolie pulmonaire a décimée en moyenne 40% des patients qui ont été intubés (dans certains services plus de 70%) ...ça fait beaucoup de patients ...Sans jamais se remettre en question !

 

Cet affolement entretenu par les médias dont leur technique de répéter en boucle le nombre de décès à générer beaucoup d'angoisse , pourquoi ne le font-ils pas toute l'année ? Car chaque jour en France meurent 1750 personnes...n'invitant sur les plateaux que des médecins à la solde des laboratoires d'antiviraux (à l'efficacité non prouvé) sans jamais enquêter sérieusement, a généré un climat anxiogène...

Ainsi que les instances officielles qui ont fait le jeu de ces mêmes médecins qui se sont vu offrir un monopole car tout autre alternative était critiquée avec une violence inouïe...cherchez l'erreur !

Il n'y a pas d’erreur, c'est vraiment la confirmation que le lobbying est roi.

 

Ce type de comportement et de stratégie corroboré par le gouvernement justifie que les citoyens soient désabusés de la politique ...

A notre époque, où la technologie existe pour pouvoir par la preuve des images remettre en question une approche de traitement dogmatique et surtout désespérément inefficace; donne à penser que la mentalité scientifique dominante peu importe la génération  n'a visiblement  pas beaucoup évolué depuis Galilée !

http://www.francesoir.fr/societe-sante/deux-etudes-retrospectives-americaines-concluent-lefficacite-de-lhydroxychloroquine

 

Cet acharnement à démonter toute  approche, comme par exemple  celle  du Pr. Raoult qui a au moins fait quelque chose d'efficace pour sauver des vies, même si ça n'était pas la panacée...le résultat ne sait pas fait attendre, une étude bidon sponsorisée par le lobbying  a été montée pour le déstabiliser même si elle n'a pu résister longtemps d'ailleurs tellement la supercherie était grossière.

https://www.illustre.ch/magazine/pharmas-ont-torpille-didier-raoult-lhydroxychloroquine

 

http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-mais-que-diable-font-les-savants-de-la-hscp

Cette mascarade avait pour effet de créer le doute...Poursuoi ?
Visiblement pour mettre en lumière un nouveau traitement à 3000€ la semaine plutôt qu'un ancien a 10€  ...si vous multipliez par des centaines de millions de personnes vous comprendrez aisément leur point de vue. 
Évidemment dès que l'on est dans des enjeux à trillions, on trouve des armes de destruction massive en Irak même si elles n'existent pas et on fait dire par les plus grands experts du moment que les nuages s'arrêtent aux frontières de la France ...no comment !

Au final tout ce "climat" a biaisé l'impartialité des soignants qui sont passés totalement  à côté du diagnostic et donc du traitement car ils ont été maintenus dans une confusion sur ce qu'ils pouvaient  faire  ...à leur décharge l'immense majorité des journalistes et l'Etat qui ont fait pression pour orienter vers des choix biaisés par le lobbying plutôt que de faire des choix judicieux (à quelques exceptions près).

 

C’est un des travers de la mondialisation quelques entreprises peuvent vraiment truster la planète entière et sous prétexte que cela a trait à la santé, paralyser toute l'economie pour aller jusqu'au bout de leurs logiques et intêrets.

Sous prétexte de la methode scientifique les soignants et les étudiants des CHU fraîchement  formatés sans le recul de l'expérience, se sont laissés aveugler par des experts davantage motivés à démonter toute autre piste peu rentable pour les laboratoires qui font du lobbying et qui les  sponsorisent depuis des années  ... pour mettre uniquement en avant des nouveaux traitements onéreux et pas disponible en quantité suffisante afin de créer les conditions d'un prix de traitement élevé.

On est tres loin d'une stratégie de chercher des solutions pratiques et efficaces.


En conclusion 

Pour prendre un peu de recul sur ce qui se passe , imaginez  si 97% de la population atteinte par un cancer s'en rétablissait spontanément, ça semble trop beau pour être vrai et c'est pourtant ce qui s'est passé pour le COVID-19 !

Dont 97% personnes testées positif ont eu les mêmes symptômes qu'une grippe ...sans compter le reste du public non comptabilisé dans ces statistiques  dont leur système immunitaire via les lymphocytes T ont directement tué le virus sans qu'ils ne se rendent compte de rien ...

On prend toute la démesure de cet état de crise concernant cette souche de grippe, en redimensionnant la problématique par rapport à n'importe quelle autre pathologie qui décime beaucoup plus de gens chaque jour tous les ans.

 

https://informationisbeautiful.net/visualizations/covid-19-coronavirus-infographic-datapack/?fbclid=IwAR29-4_ABwLIEpOF_WEjL3adDqOIh8ikG7HWf2hQDKzPw94bipPN

 

Cette "crise" est révélatrice  de la nécessité de remettre  en question la philosophie  de notre système de santé.

Le plus déconcertant  est que malgré que le mécanisme pathologique du Covid soit connu et parfaitement traitable, les instances choisissent une stratégie hors sujet du confinement et le port du masque plutot que de traiter efficacement chaque patient !!!

 

https://www.futura-sciences.com/sante/breves/coronavirus-coronavirus-tous-masques-meme-chirurgicaux-seraient-inefficaces-2368/

 

Moliere aurait encore de quoi écrire au 21eme siècle...

Est-ce que le masque traite le Covid ? La réponse est non.

Cette politique de santé publique est  encore  hors sujet car la population a besoin de s'immuniser car le covid qui fait partie de la famille des coronavirus est la et continuera d'évoluer ...le port du masque ne règle en rien le probleme de coagualtion que crée ce virus chez certains patients mais surtout il réduit drastiquement le taux d'oxygénation du sang avec  le cortège de symptômes que cela engendre chez des gens sains et d'autant plus  chez les patients qui ont des antécédents cardio-pulmonaire  ... donc le masque n'empêchera pas ce qui mène à l'insuffisance respiratoire à cause des caillots qui se constituent aux niveau des alvéoles pulmonaires car ce n'est pas le masque qui prévient ou  traite ce problème.

A titre d'information pour fixer les idées nous respirons chaque jour  depuis toujours des millions de virus différents par mètre cube d'air inhalé et un virus de par sa taille passe sans problème à travers un masque ...l'obscurantisme est loin d'être fini !

 

 

Notre cabinet

Dr Georis MEYRONET

Chiropracteur

Le Royal Luxembourg

9 Promenade des Anglais

06000 Nice

 

Besoin d’un rendez-vous ?

Appelez-nous au :
04 93 530 530

Horaires d'ouverture:

Du Mercredi au Vendredi

de 10h à 20h

Samedi de 10h à 14h30

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
CHIROPRACTEUR NICE © Dr GEORIS MEYRONET